• PDA Marseille

5 petites choses sur ... Dali 🎨

L'exposition "Dali, l'énigme sans fin" a ouvert ses portes le 6 mars. Jusqu'au 3 janvier 2021, l'artiste est mis à l'honneur. Touche-à-tout, provocateur et génie auto-proclamé, il est un symbole du mouvement surréaliste !

© 2020. Digital image, The Museum of Modern Art, New York/ Scala, Florence


1. Il a appris le français lorsqu'il était enfant


Salvador Dali (1904-1989) n'est pas un très bon élève en maternelle. Alors, à six ans, son père décide de l'inscrire au collège hispano-français Inmaculada Concepción de Figueres. C'est dans cet établissement qu'il va apprendre le français, sa "future langue culturelle".



2. Il a fait les beaux-arts de Madrid et s'est fait renvoyer


Le père de Dali n'était pas très enthousiaste à l'idée que son fils devienne peintre. Il a tout de même laissé Dali choisir sa voie mais en lui demandant d'entrer aux Beaux-Arts de Madrid. Le jeune homme a beaucoup appris lors de ses études (sculpture, dessin, peinture) et a rencontré plusieurs futures personnalités artistiques (Luis Bunuel, Gabriel Garcia Lorca) avec qui il a travaillé plus tard. Mais ses différentes contestations lui ont valu de se faire renvoyer !



3. Il a fait partie du groupe surréaliste


"Le surréalisme, c'est moi."

Fondé par André Breton, le groupe surréaliste était composé, entre autres, de Man Ray, Max Ernst, Paul Eluard et de René Magritte. Alors que Dali avait été inspiré par les peintures impressionnistes lors de ses études, il prend goût au surréalisme qui sera un fil rouge toute sa carrière artistique. En 1930, pleinement intégré dans le groupe surréaliste, c'est le début de la consécration pour l'artiste. Il enchaîne les expositions et se fait presque évincer du groupe en 1934 car il participe à une exposition à laquelle les membres du groupe ne voulaient pas prendre part. En 1939, la séparation du peintre catalan et du groupe est annoncée dans un article rédigé par André Breton.


© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, ADAGP 2020


4. Dali, un artiste cultivé, prolifique et polyvalent


"La jalousie des autres peintres a toujours été le thermomètre de mon succès."


Peinture, architecture, sculpture, bijoux, cinéma, écriture, photographie... Dali était un touche-à-tout. Dès ses études aux beaux-arts, il se perfectionne dans différentes disciplines artistiques, ces apprentissages et sa curiosité l'accompagneront toute sa vie.

Cultivé et polyvalent, il a toujours oscillé entre avant-garde et tradition picturale. Artiste surréaliste par excellence bien qu'évincé du groupe, il s'est tout de même inspiré des impressionnistes à ses débuts artistiques et a puisé l'inspiration dans les années 1980 chez les grands peintres de la Renaissance tels que Michel-Ange et Raphaël.


© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, ADAGP 2020 - Photo: © Akg-images


5. Dali et ... Gala !


"C’est Gala qui découvre et m’apporte toutes les essences que je transforme en miel dans la ruche de mon esprit. Sans Gala, le monde n’aurait pas de génie en ce moment : Dalí n’existerait pas".


Dali et Gala se sont rencontrés lors d'un week-end entre surréalistes et ne se sont plus quittés. Toute sa vie, elle a été la muse du peintre et lui a permis de faire ressortir sa créativité. Personne inspirante pour les surréalistes, elle a été une collaboratrice de choix pour le peintre espagnol : elle organisait les expositions, gérait la vente des toiles, s'occupait des journalistes ainsi que des photographes et concluait les marchés.

© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí, ADAGP 2020


Gaudi, architecte de l'imaginaire


Les carrières de lumière proposent deux programmes pour cette exposition immersive. Pour la période du 6 mars 2020 au 3 janvier 2021, ce sera Gaudi qui sera mis en lumière après Dali. Mais pourquoi Gaudi ? L'artiste espagnol a inspiré Dali. Ce dernier a soutenu Gaudi dont les oeuvres du début du XXe siècle étaient jugées "fantasques et provocantes".


Cette exposition immersive rend hommage à ce génie de l’architecture à travers ses bâtiments aujourd’hui classés au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Elle propose un voyage, entre rêve et réalité, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà et la Sagrada Família.
© Cutback



👀 Envie de découvrir l'exposition, le village des Baux de Provence et/ou les alentours lors d'une journée professionnelle avec nos guides multilingues ? Vous pouvez nous contacter par mail (contact-marseille@pont-des-arts.com) ou par téléphone (04 91 33 57 43) pour plus de renseignements.


18 vues

©2020 par Pont des arts Marseille Provence. Créé avec Wix.com